insigne du régiment

insigne du régiment

Merci à son fils pour tous les documents,

Voilà pour les rares anecdotes si l’on peut les qualifier ainsi. Mon père ne nous parlait pas volontiers de sa captivité et je regrette vivement de n’avoir pas été plus intéressé lors de son vivant aux détails de sa captivité.

pour la mémoire des tirailleurs qui ont payés un si lourd tribu, comme tant d’autres

le parcours de mr Bassuel :

mes images

 

SOLDAT AU 26 ème R.I à Nancy

René 26 éme RI janvier 1936

A l’approche de la guerre il y a eu formation du 6 ème RTM (régiment de tirailleurs Marocains)

René régiment de tirailleurs marocains

dans le cadre de la 5 ème DINA engagée dans les combats de la fôret de Mormale (nord)  les 19 et 20 mai 1940.

 

René 1940

Chef de section au 6ème régiment de tirailleurs marocains
Le 6e Régiment de Tirailleurs Marocains tenait, le 14 mai 1940 , les ponts sur la Meuse dans la région de Namur.

Attaqué par les blindés allemands, le régiment se replia sur la voie ferré Namur-Bruxelles, puis, dans la nuit du 15 mai , dans la région de Charleroi. Après une résistance acharnée au nord, près de la frontière française, le régiment fut encerclé par les blindés et capturé.

le chef de section Bossuel est blessé gravement à la cuisse  en forêt de Mormal (retraite de Belgique) le 20 mai 1940

détails des combats en foret de Mormal

 

les combats en foret de mormal

les combats en foret de mormal

Le 19 mai à 0 heure, le colonel Mesny, commandant de la 5 D.I.N.A.,

Gustave Marie Maurice Mesny

Gustave Marie Maurice Mesny

reçoit la mission de nettoyer la fôtet de Mormal pour assurer, face au sud-est, la couverture de la future zone d’action du V C.A..

En fin de mission, la division se regroupera, en réserve de corps d’armée, dans la région d’Englefontaine.

Il disposera à cet effet :
– des moyens organiques de la 5 D.I.N.A., à l’exception :
– du 14 Zouaves, en couverture sur la Trouille,
– du II/6 R.T.M. au détachement Marioge,
– du groupe de 75 en appui direct du 14 Zouaves,
– du régiment de 155 court, dirigé sur la future position:
– des renforts suivants : 3 R.T.M., deux compagnies du 39 B.C.C., 29 Dragons

19 mai
Situation de chacune de ses formations.
Le 6 R.T.M., réduit aux I et III/6, en réserve de division à Aulnois, est immédiatement disponible.
Le 24 R.T.T., engagé sur la position de la Trouille, doit être relevé par une partie du 24 Zouaves; il ne sera guère disponible avant 10 heures.
Le 3 R.T.M., actuellement au nord-est de Maubeuge, ne rejoindra que dans l’après-midi; et au passage à Feignies, le I/3 R.T.M. sera retenu pour assurer la défense de cette localité.
En outre, l’escadron moto du 95 G.R.D.I. renvoyé par le lieutenant-colonel Marioge, réduit à deux petits pelotons, rejoindra en fin de matinée.
Le 29 Dragons s’est regroupé à l’ouest du bois de la Lanière (1 km sud d’Aulnois). Il a subi des pertes et se trouve à court de carburant.

Le groupe d’escadrons Somua ne pourra donner qu’une vingtaine de chars pour l’opération.

char Somua S35

char Somua S35

Quant au groupe d’escadrons Hotchkiss, certains de ses pelotons sont réduits à 3 ou 2 chars.

char hotchkiss

char hotchkiss

Le 39 B.C.C., stationné à l’est du bois de la Lanière, est encore plus démuni; une dizaine de chars R35 seulement pourront être engagés.

renault R 35

renault R 35

Vu les distances à parcourir jusqu’aux lisières nord de la fôret; il faudra étaler l’opération sur les journées du 19 et du 20.

La décision du colonel Mesny.
Il a peu de renseignements sur l’ennemi et sur la situation.
Il sait que Maubeuge est occupé par l’ennemei, mais que le détachement Marioge tient à l’est Boussois et Assevent; que la 43 D.I. tient au nord de Bettignies et Feignes; qu’à l’ouest enfin, la 101 D.I.F. et quelques éléments de la 2 D.L.M. et de la 4 D.I. sont pressés sur les axes de Maubeuge-La Longueville et Haumont-La Longueville.

Il n’a aucun renseignement sur la présence éventuelle de l’ennemi en forêt de Mormal ou sur les axes Berlaimont-Bavay et Landrecies-Le Quesnoy.

Le colonel Mesny, décide de nettoyer , dès le 19, la partie nord de la forêt jusqu’à la voie ferrée Berlaimont-Le Quesnoy, en faisant effort par l’ouest, et d’achever le nettoyage le 20.

Il a été soustrait aux feux des mitrailleuses allemandes par un Marocain qui n’a pas hésité à risquer sa vie. Le marocain lui aurait dit « t’inquiète pas Allah i chouffe » (Allah nous regarde)

sa section avait mis baïonette au canon face à des Allemands  armés d’armes automatiques protégés par les chars qui les accompagnaient.

Il a dû rejoindre l’hôpital de Zuydcoot par ses propres moyens en obligeant un ambulancier à vider une partie de sa cargaison ( rapines), et pour ce, en le menaçant de son arme de poing.

Fait prisonnier à l’hôpital de Zwydcoot.

Reçoit une citation à l’ordre de la division  N°977/C du 15/5/1942

Prisonnier 5 ans ET trois tentatives d’évasion.

 

Stalag XVIIC  Burgdesste (nord)

Stalag IXA

René stalag 369

Scan0004

Scan0005

 

Rawa Ruska (faisait partie de l’association)

Stalag 369 à Kobierzny

Scan0002

 

Stalag XVIIIC à Markt Pongau (Autriche)

Après cinq années de captivité,  il a connu enfin son fils né le 10 mai 1940 quelques jours après son départ sur le front Belge.

……..Je me souviens d’un voyage familial en Allemagne dans les années 60,  chez les paysans où il avait été employé. Il l’ont reconnu et nous ont bien reçus. Nous sommes allés jusqu’à Mark Pongau en Autriche où il restait encore les  baraquement du camps.

 

Après la guerre ( de 1945 à 1948) il a travaillé comme adjudant chef au service de récupération  à Teningen en Allemagne.

Mon père a terminé avec le grade de capitaine de réserve et a été promu chevalier  la légion d’honneur en 1962.

 

René jour de la légion d'honneur

sources : wikipédia

atf40 forum

forum le monde en guerre

livre : De la Meuse … a la mer de 1994, aux éditions Lavauzelle et rédigé sous « l’égide se l’association des anciens combattants de Flandres-Dunkerque 40 ».

 

A suivre……..

2 réflexions au sujet de « a la mémoire de mr Bassuel,soldat du 6e régiment des tirailleurs marocains »

  1. en 1965\66 je faisais mon service militaire à Teningen surement dans le meme lieu ou était ce Monsieur en 1948; une ancienne caserne allemande , puisse qu il y avait un aigle recouvert par une feuille de tole tenue par des fils de fer, les serres de l aigle étaient burinées.

  2. historien local amateur, 77 ans, je prépare actuellement un album photos et cartes postales sur la forêt de Mormal. J’y mets à l’honneur René Basuel du 6è RTM, régiment qui a défendu vaillamment notre forêt avant d’être anéanti par l’infanterie allemande appuyée par les Panzers de Rommel. Pouvez-vous me faire connaître les coordonnées de son fils ? En 2013 j’ai également écrit l’Histoire de la forêt de Mormal de la Gaule à nos jours avec un grand chapitre réservé aux guerres. Félicitations pour votre paeticipation à la sauvegarde de la mémoire collective

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web