1941

les WAPS prennent la pause

les WAPS prennent la pause

THE W.A.S.P

 

Pour pallier à l’absence des hommes, les femmes participent activement à l’effort de guerre, dans tous les domaines, que ce soit agriculture, armement, dont la construction aéronautique, dans les armées et au convoyage des avions depuis les usines jusqu’aux bases d’affectations,sur tous les continents que ce soit:

Grande – Bretagne, Afrique, Australie, Indonésie, Pacifique, etc..

Création de l’ATA, le 31 aout 1941 aux U. S. A.

pilotes an sein de l'ATA

pilotes an sein de l’ATA

 Le recrutement des femmes Pilotes est confié à Miss Jacqueline COCHRAN, avec l’appui de la femme de ROOSEVELT..

 

Elles sont 650 aux Etats – Unis a posséder le brevet de pilote, ce qui est, pour l’époque , un chiffre relativement élevé.

Jacqueline COCHRAN

pilote jacqueline cochran

pilote jacqueline cochran

veut convaincre les politiques et militaires d’enrôler des femmes pilotes pour remplacer les hommes afin qu’elles assurent le convoyage des appareils neufs depuis les usines jusqu’aux unités d’affectations, afin que ceux-ci soient plus utiles au combat, mais elle se heurte à un refus.

une membre des WAPS MISS Ryder

une membre des WAPS MISS Ryder

La majorité des décideurs pensent que seules les femmes totalisant 500 heures de vol et plus en sont capables.

Le Général ARNOLD

général arnold

général arnold

qui vient d’être nommé à la tête de cette nouvelle école à Avenger, Texas, accepte de prendre à l’essai cinquante aviatrices les plus expérimentées durant un trimestre.

camp d'Avenger revue des WAPS

camp d’Avenger revue des WAPS

Elles appartiendront à l `AIR CORPS FERRYING COMMAND.

Un personnage, Fifinella, conçu par Roald Dahl et dessiné par Walt Disney devient ainsi la mascotte de l’unité.

fifinella

fifinella

et orne leur écusson d’épaule.

Ann Armstrong McClellan, Juillet 1943

Ann Armstrong McClellan, Juillet 1943

Jacqueline COCHRAN est sollicitée par la RAF afin de recruter aux U.S.A. des femmes pilotes pour l’ ATA (AIR TRANSPORT AUXILIARY).

wapsprint2

11 mai 1943

 L’unité  d’entraînement de l’ATA est transférée de Houston vers Avenger field-Sweetwater, Texas.

camp d'Avenger Sweetmater

camp d’Avenger Sweetmater

Cette base devient un camp d’entraînement réservé aux femmes, toujours sous le contrôle de l’US ARMY AIR FORCE.

une pause chez les WASP

une pause chez les WASP

Le général ARNOLD secondé par Jacqueline COCHRAN en assure le commandement de cette école expérimentale.

Dés le début du recrutement, les femmes n’ont pas droit au statut militaire, et au lendemain de la guerre, un vote sera effectué au Congrès, et devant l’opposition des pilotes masculins, la loi qui aurait permis aux femmes pilotes d’obtenir le statut miliaire sera rejeté de très peu.

Jackie Cochran et ses girls

Jackie Cochran et ses girls

Ce centre dispose d’appareils modernes:

North American AT6

AT 6

AT 6

Beechraft AT 17

beechcraft 17

beechraft 17

Cette base est située en plein désert, en permanence, la température atteint 38° à l’ombre.

pilote Madge Rutherford,  sweetwater , july 43

pilote Madge Rutherford, sweetwater , july 43

Univers très spartiate, c’est loin d’être confortable, logées dans des baraques en bois, en moyenne six par chambre.

Pilotes Rebecca Edwards, Lorena Daly, sweetwater  July 43

Pilotes Rebecca Edwards, Lorena Daly, sweetwater July 43

Discipline militaire oblige,elles se lèvent dés l’aube et se couchent au son du clairon, les déplacements sur la base se font en rang et au pas.Il n’est pas rare de passer plus de seize heures par jour,pour l’entraînement , celui -ci étant parfaitement identique à celui des élèves pilotes masculins.

six Waps vont recevoir leurs ailes d'argent

six Waps vont recevoir leurs ailes d’argent

 

les ailes d'argent

les ailes d’argent

En août 1943, leurs fonctions sont augmentées au-delà des objectifs de convoyage, de remorquage pour les exercices de tir aérien, simulation de mitraillage, entrainement des pilotes hommes en cours d’exécution, vols de contrôle pour les avions réparés.

Les premières engagées ont de 18 à 35 ans, chacune doit totaliser au moins 200 heures de vol.

et surtout être de couleur blanche, pour preuve:  Janet Harmon Waterford Bragg

Janet Harmon Waterford Bragg

Janet Harmon Waterford Bragg

En 1943, elle a demandé à rejoindre les WAPS. Elle répond à tous les critères de sélection et malgré tout….,sera refusée!!

Lors de sa  demande d’entretien avec Ethel Sheehy, adjoint au chef de WASP, celui-ci lui est refusé du fait de la couleur de sa peau. Quelques semaines plus tard, elle reçoit une lettre de refus de Jacqueline Cochran, chef de WASP, pour la même raison.

Par manque de candidates ce chiffre sera très vite ramené à 75 heures de vol. Jacqueline COCHRAN espère toujours recruter toutes les femmes brevetées pilotes aux USA.
Le programme des WASP (WOMEN AIR SERVICE PILOT) a pris fin et c’est sans cérémonie officielle que ces courageuses aviatrices du  FERRY COMMAND ont été renvoyées dans leur foyer.

Mais le 21 juin 1944, le projet de loi de la militarisation du corps des Wasp ainsi que la promotion des femmes pilotes au grade d’officier, est rejeté par le Congrès.

Le gouvernement n’a pas reconnu leur contribution à l’effort de guerre, pas plus que les femmes des usines , de l’armement, de la construction aéronautique, ainsi que les femmes des campagnes.

Dés le début du recrutement, les femmes n’ont pas eu droit au statut militaire.
A plusieurs reprises, un rapport a conclu que la véritable contribution des WAPS (WOMEN’s  AUXILIARY FERRING SQUADRON) a l’effort de guerre est difficile à apprécier.

Les femmes serviront brillamment durant toute la période de guerre.

WACC : Women’s Army Auxiliary Corps

WAC : Women’s Army Corps

WASP: Women Airforce Service Pilots

Environ 40000 d’entre-elles intègrent le « Women’s Army Auxiliary Corps ou WACC et le Women’s Army Corps »WAC des AAF, et plus de 1000 deviennent des « Women Airforce Service Pilots » (WASP), dont la tâche est essentiellement de livrer les avions des usines de production vers les unités de combat.

6500 autres deviennent infirmières, dont 500 infirmières volantes à bord d’avion d’évacuation sanitaire.

Certaines WAAC/WAC deviennent également des contrôleuses de vol sur les bases aériennes.

Photo ci-dessous: quatre WASP livrent un B-17 Flying Fortress sur l’aérodrome de Lockbourne AAF, dans l’Ohio.

livraison d'un B-17 Flying Fortress sur l'aérodrome de Lockbourne AAF, dans l'Ohio. De gauche à droite, Frances Green, Marget Peg Kirchner, Ann Waldner et Blanche Osborn

livraison d’un B-17 Flying Fortress sur l’aérodrome de Lockbourne AAF, dans l’Ohio. De gauche à droite, Frances Green, Marget Peg Kirchner, Ann Waldner et Blanche Osborn

De gauche à droite, Frances Green, Marget « Peg » Kirchner, Ann Waldner et Blanche Osborn.

Et pourtant, en 27 mois d’existence, les WAPS ont convoyé 12650 appareils de 77 types différents.

pilotes WASP (de gauche à droite) Eloise Huffines Bailey, Millie Davidson Dalrymple, Elizabeth McKethan Magid et Clara Jo Marsh Stember, avec un B-24 en arriere-plan

pilotes WASP (de gauche à droite) Eloise Huffines Bailey, Millie Davidson Dalrymple, Elizabeth McKethan Magid et Clara Jo Marsh Stember, avec un B-24 en arriere-plan

Elles ont parcouru 14. 840.000 km, 38 des leurs Morts en Mission, 12 tuées à l’entraînement et 26 ont disparues en Mission de convoyage.
Le nombre des WAPS de la FERRY DIVISION est passé de 120 en août a 303 en avril puis il est resté stable jusqu’en juillet, quand 123 d’entre elles ont été mutées à l’AIR SERVICE TRAINING COMMAND.

Depuis septembre l’effectif de le FERRY DIVISION s’est stabilisé à 140.

916 WAPS servaient l’US ARMY AIR FORCE.
Les femmes pilotes de l’ATA ont convoyé 308.567 appareils.

Au plus fort de la guerre, les femmes pilotes de l’ATA convoyaient sans relâche et par tous les temps.

C’est en 1945 que l’ATA fut dissoute.

C’est seulement en 1977, trente ans après la fin de la guerre que les WASP étaient enfin en mesure de recevoir le statut d’ancien combattant et de l’honneur militaire quelles méritaient, après un vote du Congrès et le soutien du Président Obama..

les Waps sont enfin récompensées pour leur action

les Waps sont enfin récompensées pour leur action

En Grande Bretagne, le souvenir des femmes pilotes de l’ATA restera au plus profond des mémoires.

Au départ, elles étaient 8 Anglaises sous le commandement de

Pauline GOWER.

Pauline Gower

Pauline Gower

Chacune d’entre elles totalisaient au moins 600 heures de vol et elles furent tout de suite opérationnelles..

Partis de 8 pilotes elles étaient 100 :

dont 37 anglaises, 4 Néo – Zélandaises, 2 Australiennes, 2 Polonaises

1 chilienne d’origine Française DUHALDE Margot, des forces Françaises

Margot Duhalde

Margot Duhalde

26 Américaines, dont

Mrs. Nancy Harkness Love

Nancy love

Nancy love

Mrs. Nancy Harkness Love

Mrs. Nancy Harkness Love

 

Mrs. Nancy Harkness Love

Mrs. Nancy Harkness Love

et Jacqueline COCHRAN en 1941.

Leurs missions étaient dangereuses, elles pilotaient du chasseur au bombardier lourd dans des conditions difficiles, sans radio et à l’aide de cartes souvent incomplètes, sur de très longues distances, ainsi que vers des terres perdues dans le Pacifique.

Les accidents n’étaient pas rares et nombre d’entre elles trouvèrent la mort en service commandé.

Amy Johnson (1 Juillet 1903 – 5 Janvier 1941)

Amy Johnson (1 Juillet 1903 – 5 Janvier 1941)

dont Amy JOHNSON en 1941 au retour d’une mission en France.(amerri sur la Tamise,son corps ne sera pas retrouvé..)

 

ou Evelyne Genevieve « Sharpie » Sharp, commandant de son groupe.

 

Evelyne Genevieve "Sharpie" Sharp

Evelyne Genevieve « Sharpie » Sharp

Le 3 avril 1944, à 24 ans, elle décolle de Middleton en Pennsylvanie à bord d’un P 38.

Incident mécanique au décollage. Elle s’écrase en bout de piste et meurt.

 

 

Un seul mot pour toutes ces femmes:  RESPECT.

sources:

  • Gateway to Women’s History
  • wikipédia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web