liste des camp de prisonniers identifiés par un n° à 3

chiffres 

ce lien vous permet d’accéder directement sur la page (clic gauche) :

Le stalag 325, Rawa-Ruska ou le camp de la goutte d’eau

Le stalag 369 ou le camp de représailles de Kobierzyn

Stalags de la série 300 (source principale : M. Jean-François Berthier)

Type Numéro Lieu Lieu actuel
Stalag 301 Kowel, Slavuta, puis Schepetowka (Ukraine) Chepetovka
Stalag 302 Gross Born Rederitz ou Barkenbruegge ? Borne-Sulinowo (Pol) ou Barkniewko (Ukr. ?)
Stalag 303 Lillehammer (Norvège)
Stalag 304 Louvain, Leuven (Belgique) aussi Zeithain (All.) ?
Stalag 305 Ludwigsburg puis Kirowograd Kirovogrod (Ukraine)
Stalag 306 Marburg (ou Markburg ?). Aussi XVIII D Maribor (Slov.)
Stalag 307 Biala Podlaska et Deblin-Irena (Pol)
Stalag 308 Bathorn. Aussi VIII E Neuhammer ? Swietoszow (Pol) pour Neuhammer
Stalag 309 Lakslev (Norv.) puis Muehlhausen (D) Mlynary (Pol) (si Muehlhausen de Prusse)
Stalag 310 Wietzendorf
Stalag 311 Bergen-Belsen Bergen
Stalag 312 Thorn Torun (Pol)
Stalag 313 Hammerstein/Schlochau Czarne Czluchowski (Pol)
Stalag 314 Épinal (Vosges, France)
Stalag 315 Hammerstein/Schlochau Czarne Czluchowski (Pol)
Stalag 316 Walkowysk, puis Bialystick Volkovysk (Biélor.) Bialystock (Pol)
Stalag 317 Markt Pongau (Autriche) Sankt Johann im Pongau
Stalag 318 Lamsdorf (voir Stalag VIII B, 344) Lambinowice (Pol) Libéré les 17-18 mars 1945.
Stalag 319 Cholm Chelm (Pol)
Stalag 321 Oerbke
Stalag 322 Elvenes près Kirkenes (Norv.)
Stalag 323 Tarnopol (Ostland) Ternopol (Ukraine)
Stalag 324 Lososna et Ostrow-Maziowieka Losona / Grodno (Ukraine) et (Pol)
Stalag 325 (24 à 25.000 prisonniers français et belges évadés récidivistes ou coupables de sabotages ou de refus de travail réitérés) Zamosc, Stryj, Lemburg, Rawa-Ruska (actuellement en Ukraine) Ouvert début 04/42. 39 kommandos, parfois à 600 km… Transféré en 11/42 à Lemberg (forteresse). Puis détenus répartis progressivement dans des kommandos en Allemagne.
Stalag 326 Senne (Forellkrug bei Senne), Paderborn. Voir aussi Stalag VI K
Stalag 327 Przemysl. Sous-camps à Jaroslaw, Sanok, Wolka Radunska. (Pol)
Stalag 328 Drohobyz et Lemberg (Lwow) Lwiw (Ukraine)
Stalag 329 Winniza puis Schmierinka (Ukraine) Vinniza
Stalag 330 Alta puis Beisfjord près de Narvik (Norvège)
Stalag 331 Heydekrug Silute (Lituanie)
Stalag 332 Fellin (Estonie)
Stalag 333 Ostrowo Ostrow Wielkopolski (Pol)
Stalag 334 Belaja Zerkow (Ukr)
Stalag 335 Strij (Ukr)
Stalag 336 Kauen (Ostland) Kaunas (Lituanie)
Stalag 337 Baranowitshe (Ostland) Baranovitchi (Biélorussie)
Stalag 339 Mantoue (Italie)
Stalag 340 Duenaburg (Ostland) Daugavpils(Lettonie)
Stalag 341 Altengrabow Doernitz (Altengrabow)
Stalag 344 Lamsdorf et Vilna (Ostland) (Voir Stalag VIII B et 318) Lambinowice (Pol) Libéré les 17-18 mars 1945. Vilnius (Lituanie)
Stalag 350 Riga (Ostland) (Lettonie)
Stalag 351 Barkenbruegge et Walk Barkniewko (Pol et Lithuanie)
Stalag 352 Minsk (Ostland) (Biélorussie)
Stalag 355 Druskurow (Ukraine)
Stalag 356 Lemberg (Lwow). Aussi Compiègne avec sous-camp à Rouen. Lwiw (Ukraine)
Stalag 357 Thorn-Jud et Slawuta (Ukraine) puis Oerbke Torun (Pol) ,Slavouta, Detmold (D)
Stalag 358 Shitomir (Ukraine) Jitomir
Stalag 359 Sandomierz (Pol)
Stalag 360 Rowno, Rowne (Ukraine) Rovno
Stalag 361 Schaulen (Ostland) Siauliai (Lituanie)
Stalag 363 Reichshoff Rzeszow (Pol)
Stalag 364 Reichshoff Rzeszow (Pol)
Stalag 365 Wladimir Wolynsk (Ukraine) Vladimir Volinsky
Stalag 366 Siedlce (Pol.) et Lublin
Stalag 367 Tschenstochau Czestochowa ? (Pol)
Stalag 369 (sous-off « irrécupérables », évadés) Kobjercyn (Pologne),  Ouvert début juin 1942, fermé le 12/08/44. Prisonniers répartis sur Sandbostel, Ziegenhain, Markt-Pongau et Sagan. Un Kommando de Rawa-Ruska a existé à Kobjercyn.
Stalag 370 Reichshoff Rzeszow (Pol)
Stalag 371 Stanislau Stanislaw (Ukraine)
Stalag 373 Prostken Protski (Pol)
Stalag 380 Drevia ou Oppdal (Norvège)
Stalag 382 Steinburg
Stalag 383 Hohenfels (Bavière) voir aussi Stalag XIII A
Stalag 384 Altenburg
Stalag 388 Hadamar
Stalag 391 ? (Danemark ?)
Stalag 398 Pupping, Pupping ueber Wels près de Wels (Autriche)
stalag 307
stalag n°307 Deblin-Irena

stalag n°307 Deblin-Irena

stalag 317 Markt Pongau..
stalag a 3 chiffres 317

stalag a 3 chiffres 317

 

prisonniers de guerre stalag 317 16 05 1944

prisonniers de guerre stalag 317 16 05 1944

stalag 325
stalag n° 325

stalag n° 325

 

stalag n°325 Rawa-Ruska

stalag n°325 Rawa-Ruska

stalag 326
stalag n° 326 lemberg

stalag n° 326 lemberg

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

stalag 327

prisonniers de guerre stalag 327

prisonniers de guerre stalag 327

 

prisonniers de guerre stalag à 3 chiffres n°327

prisonniers de guerre stalag à 3 chiffres n°327

 

stalag 327

stalag 327

stalag 328

stalag n°328 lemberg

stalag n°328 lemberg

stalag n° 328 lemberg

stalag n° 328 Lemberg

 

stalag 339

stalag 339

stalag 339

 

stalag 339

stalag 339

 

 

stalag 339

stalag 339

 

stalag 339

stalag 339

 

stalag 344

 

 

stalag 344

stalag 344

 

12 08 1944 stalag 344 prisonnier de guerre Hindou

 

stalag 369
stalag n°369 Kobierzny uber krakau

stalag n°369 Kobierzny uber krakau

son journal…

journal du stalag 369

journal du stalag 369

 

journal du stalag 369 "le crack"

journal du stalag 369 « le crack »

 

stalag feldpost 45738

stalag feldpost 45738

cachets de censure
stalag 371
lettre d’un gardien de ce camp..
gardien du stalag 371

gardien du stalag 371

 

gardien du stalag 371

gardien du stalag 371

stalag 383
stalag n°383 lettre du camp

stalag n°383 lettre du camp

 

stalag 383

stalag 383

 

stalag 383 verso

stalag 383 verso

 

stalag 388

il existe deux stalags numérotés 388:

  • Hadamar dans le Reich    06 1942  07 1942
  • Chorol en Ukraine             07 1942   09 1942

 

stalag 398
stalag n°398

stalag n°398

 

prisonniers de guerre stalag 398

prisonniers de guerre stalag 398

témoignages……

merci à LAUGIE Christine

Une petite contribution : ci-joint scan d’un document concernant mon beau-père Raymond Laugié.

 fiche de libération d’un prisonnier de guerre :

démobilisation raymond laugié

lettres à suivre…

7 réflexions au sujet de « les prisonniers de guerre internés dans le reich les camps numérotés à trois chiffres »

  1. MON GRAND6père André PROTIN a été prisonnier de 1940 à la libération en 1945 au Stalag IX C de Bad Sulza, il faisait parti de l’orchestre symphonique du camp et rédigeait aussi les mots croisés du journal du camp.
    J’i bien sur quelques photos de prisonniers et de l’orchestre que je peux mettre à votre disposition
    Cordialement, Guy FRIADT

    • bonjour
      merci de votre intérêt,
      je suis évidemment preneur de vos photos et éventuellement de documents concernant le stalag IX C(en pièces jointes)
      ils seront mis en ligne , dans un souci de partage avec tous
      merci d’avance et bonne journée

    • bonjour
      un souci d’ordinateur, et hop, votre message avec les photos disparues
      pourriez vous recommencer l’opération, avec toutes mes excuses,avec un scan , moins sombre pour les états de services, afin que je puisse trouver l’emplacement de son régiment, lors de sa capture.
      je pense que je vais faire un sujet sur le stalag IXc avec comme fil conducteur , le parcours de votre grand père,je suis preneur d’autres documents si vous avez..
      il va de soi, que les sources seront bien spécifiées dans l’article.
      Ce sera l’occasion,de rendre hommage à tous nos prisonniers.
      merci d’avance

  2. recherche information sur le stalag 388
    j ai en ma possession un courrier d un prisonnier à sa « maman » pour la fête des mères datée du decembre 1944
    tampon du stalag 388 et gapruft

    merci de me donner des infos
    janie

    • bonjour
      votre demande est mise en ligne,
      pour ma part, je ne doit posséder qu’une à deux lettres de ce stalag, c’est vous dire…
      par contre, si vous voulez bien me fournir un scan de votre lettre, je me ferais un plaisir de la mettre sur le site
      merci

  3. Mon père Roger Laudereau à été prisonnier au stalag 1A commando 44 à Koenigsberg,il travaillait sur les bateaux aux usines Schichau,il a,ainsi que d’autres prisonniers saboté un bateau et a été envoyé à Riga où un an plus tard il a été libéré par les russes et emmené à Odessa où,selon lui plus personne ne s’occupait d’eux(il allait à la plage chaque jour).Il n’est rentré à Paris que le 26 août 1945.J’ignore tout de cette période à Riga et aimerais trouver des renseignement sur ce camp ainsi que sur la période d’Odessa.
    Je possède quelques photos du stalag 1A que je peux mettre sur le site (par qui et comment ces prisonniers pouvaient-ils être photographiés?),j’ai aussi une lettre envoyée par mon père à mon grand-père dans laquelle il attend la visite de sa sœur:comment une française pouvait-elle traverser l’Allemagne en guerre et comment un prisonnier de guerre pouvait-il recevoir de la visite?
    Merci de me répondre si vous pouvez m’aider à percer ces mystères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web