Tout Français soumis aux obligations militaires devait obéir aux prescriptions de son fascicule de mobilisation. Etaient concernés les hommes de 20 à 40 ans (classes 20 à classes 39)

 PARIS-SOIR  4 septembre 1939

PARIS-SOIR 4 septembre 1939

les hommes se rendent au centre de recrutement, au dépôt. Les mariés comme les célibataires sont mobilisés. On abandonne son foyer, son travail, sa ferme non sans inquiétude, avec l’espoir que cela ne durera pas longtemps Tous ne seront pas mobilisés pour diverses raisons majeures (Charges de famille, état de santé…)

On part pour faire son devoir. Les hommes se rendent à leur destination sans récriminer mais sans manifestation d’enthousiasme nationaliste à la différence de ce qui semble s’être déroulé en 1914. Certaines classes sont déjà sous les drapeaux

En plein été, le 23 août 1939, le monde entier est stupéfait par l’incroyable nouvelle : les ministres des affaires étrangères de l’Allemagne et de l’Union soviétique viennent de signer à Moscou un pacte de non-agression.

Une clause secrète de ce pacte prévoit même le partage de la Pologne le mois suivant.

Le 25 août, Chamberlain confirme sa déclaration du 31 mars sur le soutien de la Grande-Bretagne à la Pologne par la signature à Londres d’un accord anglo-polonais.

Le 1er septembre 1939, sans déclaration de guerre préalable, 52 divisions de la Wehrmacht franchissent la frontière polonaise. Aussitôt , la radio française annonce la mobilisation générale décrétée par le gouvernement le lendemain.

Cette mobilisation, qui concerne 4 734 250 Français, est confirmée par voie d’affichage. Ces soldats mobilisés représentent 11,4 % de la population française et 40 % de la population active masculine.

Elle se poursuivra jusqu’au milieu de l’année 1940…..

bureau de recrutement 24 04 1940

bureau de recrutement 24 04 1940

 

bureau de recrutement 24 04 1940

bureau de recrutement 24 04 1940

Les Allemands ne retirent pas leurs troupes de Pologne comme le demandent les gouvernements français et britannique.

Du coup, le 3 septembre à 11 h, l’Angleterre, qui avait rétabli le service militaire obligatoire le 27 avril, entre en guerre contre l’Allemagne.

Elle constitue un Cabinet de Guerre dirigé par Sir Winston Churchill, Premier Lord de l’Amirauté et déclare le blocus naval de l’Allemagne. Trois pays du Commonwealth, l’Australie, l’Inde et la Nouvelle-Zélande entrent en guerre au côté de la Grande-Bretagne.

Les Français entrent à leur tour en guerre contre l’Allemagne à 17 h, ils constitueront le 13 septembre un Cabinet de Guerre qui sera dirigé par Daladier, qui cumule les fonctions de Président du Conseil, de ministre de la Défense nationale et de ministre des Affaires étrangères.

lettres et documents à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web